• fr
  • en

Depuis plus d’un siècle, l’Opéra de Monte-Carlo représente l’un des fleurons de la vie musicale monégasque.

A Monaco, la vie musicale ne date pas de la construction de l’Opéra de Monte-Carlo. L’inauguration de la salle Garnier, le 25 janvier 1879, représente néanmoins un tournant. Une ère de créations mondiales extraordinaires voit alors le jour, grâce en particulier à Raoul Gunsbourg, directeur de l’Opéra de 1892 à 1951 (un record !): Le Jongleur de Notre-Dame (1902), Chérubin, Don Quichotte, Roma, Cléopâtre et Amadis de Massenet, des œuvres de Saint-Saëns, La Rondine de Puccini, L’Enfant et les sortilèges de Ravel, etc.

Pour leur donner corps, l’opéra de Monte-Carlo engage des chanteurs légendaires comme Caruso, accueille les Ballets russes de Diaghilev, commande les décors à des artistes tels Picasso… « On va maintenant à Monte-Carlo comme on va à Bayreuth, avec cette différence qu’à Monte-Carlo le répertoire revêt un caractère éclectique et international », écrivait ainsi un critique du Figaro, dès 1894.

Depuis 2007, c’est Jean-Louis Grinda qui tient les rênes de l’Opéra de Monte-Carlo. Le Monégasque a succédé au Britannique John Mordler et imprimé sa marque à l’institution plus que centenaire, alternant entre les grands classiques du répertoire (Mozart, Verdi…) et les raretés.  « Mon devoir vis-à-vis du public est à la fois de lui présenter les œuvres bien connues qu’il a plaisir à retrouver et de l’emmener à la découverte de celles qu’il ne connaît pas », confie Jean-Louis Grinda.

© Direction de la Communication / Manuel Vitali
© Direction de la Communication / Manuel Vitali

Le directeur de l’Opéra – également à la tête des Chorégies d’Orange – soigne particulièrement les distributions, mêlant stars internationales et jeunes talents. Le gotha lyrique répond présent, de Sonya Yoncheva à Roberto Alagna – un fidèle de la scène monégasque depuis qu’il y a débuté en 1989 – en passant par Cécilia Bartoli et Juan Diego Florez.

Le 3 décembre 2019, S.A.R. la Princesse Caroline de Hanovre, Président du Conseil d’administration de l’Opéra de Monte-Carlo, a annoncé que Cecilia Bartoli prendrait la succession de Jean-Louis Grinda à compter du 1er janvier 2023.

Cantatrice de renommée mondiale, à la tête des Musiciens du Prince dont elle assure la direction artistique depuis leur création en 2016, Cecilia Bartoli sera la première femme à ce poste.

« Prendre la direction de l’Opéra de Monte-Carlo constitue la réalisation d’un rêve. Je serai la première femme à occuper ce poste ainsi que la première artiste lyrique après Guy GRINDA, le père de Jean-Louis GRINDA. Cela illustre parfaitement ma devise qui est de « se nourrir de la tradition et apporter de l’innovation ! »

Cecilia Bartoli

© Direction de la Communication - Michael Alesi
En savoir plus
Opéra de Monte-Carlo

Site officiel
Culture, Lifestyle
Coronavirus : exception culturelle à Monaco
Lire la suite
Environnement, Solidarité, Lifestyle, International
Un gala pour financer les actions pour l’Océan
Lire la suite
Economie, Lifestyle
Monaco, une Principauté, bientôt quatre ports
Lire la suite
Culture, Lifestyle
Le Théâtre des Muses, haut-lieu de la création et de l’expression théâtrale
Lire la suite
Sport, Lifestyle, International
Monaco, terre de sport
Lire la suite
Economie, Lifestyle, International
Héliport, Monaco-Nice en 7 minutes !
Lire la suite
Culture, Lifestyle
Un Musée pour conserver les vestiges d’humanités
Lire la suite
Sport, Lifestyle
Collection des voitures du Prince de Monaco, à la découverte des mythes de l’automobile
Lire la suite
Culture, Lifestyle
Quelle est la différence entre Monaco et Monte-Carlo ?
Lire la suite