• fr
  • en
© AFP

Célèbre explorateur, cinéaste et inventeur, Jacques-Yves Cousteau a dirigé le Musée océanographique de Monaco de 1957 à 1988.

Né en 1910 en Gironde (France), Jacques-Yves Cousteau a commencé ses recherches sous-marines dès 1945. A bord de la Calypso, un ancien dragueur de mines transformé en navire océanographique, puis de l’« Alcyone », il a exploré les mers avec son équipage à partir de 1951. Son film « Le Monde du Silence » – Palme d’Or au Festival de Cannes en 1956 et Oscar du meilleur film en 1957 -, ses soixante-dix films pour la télévision et ses cinquante livres ont permis de sensibiliser l’opinion publique à la beauté des océans, mais aussi aux menaces qui les frappent.

Soucieux de la protection de l’environnement et amoureux des mers, le Prince Rainier III a nommé en 1957 le commandant Cousteau à la tête du Musée océanographique de Monaco. Le célèbre commandant a ainsi dirigé cette institution pendant 30 ans…

Dans le cadre de cette mission, il a notamment alerté le grand public sur la fragilité du milieu marin, les effets de la pollution, la surexploitation des ressources des océans et la dégradation mécanique des zones côtières. Ses travaux et ses initiatives s’inscrivaient ainsi dans la continuité des actions du Prince Albert Ier.

© United Press
© AFP

Egalement membre de l’Académie des sciences des Etats-Unis, Jacques-Yves Cousteau s’est vu décerner en 1977 le prix international pour l’environnement par les Nations Unies. En 1990, il a lancé une pétition mondiale pour sauver l’Antarctique de l’exploitation minière. En 1992, le commandant Cousteau fut l’invité officiel de la conférence des Nations Unies pour l’environnement et le développement à Rio de Janeiro. Il s’est éteint en 1997 à l’âge de 87 ans.

Innovant constamment, cet explorateur a aussi inventé le scaphandre autonome, des soucoupes plongeantes, des « maisons sous la mer » ou encore un nouveau système de propulsion éolienne : la Turbovoile. Son Amphitrite, un pneumatique géant, a été baptisé par la Princesse Grace en 1960.

Au Musée océanographique de Monaco, on retrouve les traces du matériel de plongée, des ouvrages, photos et autres objets ayant appartenu à l’explorateur, mais surtout une réplique du Cyana.

Avec son allure de soucoupe volante, ce sous-marin de poche habitable jaune mis en service en 1969 a été construit sous le pilotage du Commandant Cousteau, avec pour objectif d’atteindre des fonds marins jusqu’ici jamais explorés…

© DR
© DR

« Élargir la perspective, accroître les connaissances pour les générations à venir, identifier les dangers et tracer la route vers un monde meilleur : si ce sont là les buts de l’explorateur, alors nous tous – voyageurs, savants, citoyens, parents et enfants – sommes engagés dans cette formidable expédition qu’a entreprise l’humanité. »

Jacques-Yves Cousteau.

En savoir plus
Musée Océanographique

Site officiel
Environnement, Lifestyle
Lanéva Boats: exceptional, 100% electric boats
Lire la suite
Environnement, Lifestyle
Lanéva Boats: des bateaux d’exception 100% électriques
Lire la suite
Economie, Smart Principality, Tech
PropTech: the future of Monegasque property
Lire la suite
Economie, Smart Principality, Tech
La PropTech, l’avenir de l’immobilier monégasque
Lire la suite
Economie
Property: a key to Monaco’s dynamic economy
Lire la suite
Economie
L’immobilier, une clé du dynamisme monégasque
Lire la suite
Culture
Renaissance treasures discovered in Prince’s Palace
Lire la suite
Culture
Des trésors de la Renaissance découverts au Palais Princier
Lire la suite
Culture
Helmut Newton, the artist inspired by Monaco
Lire la suite