• fr
  • en

La Fête nationale monégasque remonte à 1857. Depuis le règne de Rainier III, elle est célébrée le 19 novembre.

Parmi les nombreux attributs d’un Etat moderne développés sous le règne de Charles III (un pavillon national rouge et blanc, une représentation diplomatique à l’étranger) fut créée une fête nationale monégasque.

En 1857, le jeune monarque décida en effet que le 4 novembre, jour de la fête de son saint patron, deviendrait la «Fête du Souverain».

A l’origine, le jour de la fête nationale variait donc en fonction du prénom du Prince souverain. Ainsi, lorsque le Prince Albert Ier succéda à son père Charles III, la fête nationale fut déplacée au 15 novembre (Saint-Albert). Lors de l’avènement de Rainier III, c’est la date de la Saint Rainier d’Arezzo, religieux franciscain réputé pour son humilité, alors célébrée le 19 novembre, qui fut retenue. Elle perdure aujourd’hui, par volonté du Prince Albert II.

« En 2005, en hommage à son père, le Prince Albert maintient la date, transformant ainsi la fête du prince en une fête véritablement nationale », explique Thomas Fouilleron, Directeur des Archives et de la Bibliothèque du Palais princier.

© Direction de la Communication
© Direction de la Communication

Traditionnellement, le cérémonial de la célébration de cette « Fête du Prince » démarre par un Te Deum en la Cathédrale Saint-Nicolas.

Une messe d’action de grâce à laquelle participent le Prince, la famille princière, les corps constitués et les autorités de la Principauté. Elle est suivie d’une prise d’armes et d’un défilé sur la Place du Palais, en présence de la population qui acclame le Prince Souverain et sa famille.

Feu d’artifice, concerts et jeux agrémentent depuis l’origine cette fête populaire, qui symbolise la réunion de la famille monégasque autour de son monarque. Une soirée de gala est organisée à l’opéra pour clore les festivités.

© Direction de la Communication
© Palais Princier de Monaco

En 2020, crise sanitaire oblige, le programme de la fête nationale est modifié. Afin de prendre en compte les règles sanitaires imposées par la pandémie de Covid-19, le Prince Albert II a souhaité aménager les célébrations. Les festivités sur la Place du Palais sont annulées et la messe du Te Deum célébrée pour une assemblée restreinte. Seule la prise d’armes dans la cour d’Honneur est maintenue. « Le concert de Cécilia Bartoli et les musiciens du Prince, programmé au Grimaldi Forum, sera également limité à 500 invités », indique un communiqué du Palais princier.

Le Prince Albert II a par ailleurs souhaité profiter de l’occasion pour distinguer les personnes et les organismes qui se sont particulièrement impliquées dans la lutte contre le Covid-19.

Culture, Lifestyle
La gastronomie monégasque, une cuisine du soleil à la riche histoire
Lire la suite
Environnement, Tech, Lifestyle
Monaco Energy Boat Challenge, inventer le yachting de demain
Lire la suite
Solidarité, Lifestyle
Only Watch: la vente aux enchères caritative de montres uniques
Lire la suite
Culture, Lifestyle
Le Grimaldi Forum Monaco, un centre aux multiples visages
Lire la suite
Lifestyle
Living in Monaco
Lire la suite
Culture, Lifestyle
Monaco terre de cinéma… et de mangas
Lire la suite
Sport, Lifestyle
L’Automobile Club de Monaco, aux manettes du Grand Prix et du Rallye Monte-Carlo
Lire la suite
Culture, Lifestyle
La Princess Grace Irish Library, l’Irlande à Monaco
Lire la suite
Culture, Lifestyle, International
Festival de Télévision, les stars du petit écran réunies à Monte-Carlo
Lire la suite