• fr
  • en
Rainier 1er © DR

Régnant sur le Rocher depuis 1297, la famille Grimaldi a connu une très longue et riche histoire.

Les Grimaldi descendent de Grimaldo Canella, homme d’Etat génois du XIIe siècle, dont le prénom est devenu le nom de famille. Plusieurs fois consul de Gênes, celui-ci eut une vaste descendance, qui s’illustra notamment sur mer.

Devenue l’une des plus puissantes familles de Gênes, la maison Grimaldi s’engagea en faveur du pape au cours du long conflit qui, dans l’Italie médiévale, opposa ses partisans, les guelfes, et les partisans de l’empereur germanique, les gibelins.

C’est durant cette guerre, en 1297, alors que certains Grimaldi trouvaient refuge en Provence et en Ligurie, que François, dit la Malice (ou Malizia), parvint à s’emparer de la forteresse de Monaco, où il se serait introduit, pour demander l’hospitalité, sous l’habit d’un moine franciscain.

Le contexte des guerres d’Italie, mettant en valeur l’intérêt stratégique du Rocher, permit, au début du XVIe siècle, la reconnaissance internationale de la souveraineté monégasque.

Un siècle plus tard, en 1612, Honoré II Grimaldi prit le titre monarchique de Prince de Monaco.  Depuis lors, de nombreux princes de Monaco ont illustré la riche histoire de la famille Grimaldi.

Honoré II © DR
Jacques 1er © DR

Au début du XVIIIe siècle, Antoine Ier, fut ainsi un protecteur et ami des arts, en particulier de la musique. Quelques années plus tard, Jacques Ier fut quant à lui un collectionneur averti de peinture au temps des Lumières. 

En 1793, la Révolution française interrompit temporairement cette histoire, en faisant perdre son indépendance à Monaco, qui resta, jusqu’à la chute de l’Empire, une petite ville française.

Après la Restauration, Honoré V dut faire face à un contexte hostile, sur le plan économique et politique. Son successeur, Florestan Ier, subit la sécession des communes de Menton et Roquebrune, qui représentaient plus de 80% de l’ancien territoire de la Principauté.

Pour faire face à cette perte, son fils Charles III dut inventer un nouveau modèle économique, fondé sur le tourisme aristocratique autour du quartier nouveau de Monte-Carlo et de son casino. 

Quelques décennies plus tard, Albert Ier, prince navigateur, apporta par ses travaux et ses prises de position une importante reconnaissance internationale à Monaco Monaco dans le domaine de l’océanographie.

Rainier III, prince bâtisseur, père de l’actuel souverain, donna quant à lui sa forme actuelle à la Principauté, en accroissant notamment son territoire par une extension sur la mer.

Quant à Albert II, actuel Prince Souverain de Monaco, il est particulièrement reconnu pour porter la voix de la Principauté sur la scène internationale, surtout dans le domaine du développement durable et de la préservation des mers.

© VISUAL Press Agency
En savoir plus
Palais Princier de Monaco

Site officiel
Culture
Des trésors de la Renaissance découverts au Palais Princier
Lire la suite
Culture
Helmut Newton, artiste à l’inspiration monégasque
Lire la suite
Culture, Education, Lifestyle
La langue monégasque, une histoire riche qui se poursuit
Lire la suite
Culture, Lifestyle
Un été Louboutin à Monaco
Lire la suite
Culture, Economie, Tech
Monaco, capitale des mondes virtuels du métavers
Lire la suite
Culture
Les Ballets de Monte-Carlo, pas de deux à Monaco
Lire la suite
Culture, Tech
Shibuya ressuscite la légende Shenmue
Lire la suite
Culture
Cecilia Bartoli, une soprano virtuose bientôt à la tête de l’Opéra de Monte-carlo
Lire la suite
Culture, Lifestyle
La gastronomie monégasque, une cuisine du soleil à la riche histoire
Lire la suite