• fr
  • en

Venturi, expert de la mobilité électrique, a conçu un véhicule zéro émission, capable de résister à des températures allant jusqu’à -50°C.

Le projet Antarctica est audacieux : il s’agit de mettre à la disposition de la communauté scientifique un moyen de transport propre permettant l’accès et l’acheminement du matériel indispensable aux missions polaires.

L’origine de ce projet remonte à 2009. C’est en effet au retour d’un voyage en Antarctique durant lequel il avait visité 21 stations polaires que le Prince Albert II avait mis Venturi Automobiles au défi de développer un engin électrique non polluant et adapté aux conditions extrêmes des Pôles.

« Jusqu’à présent, sur certaines zones de recherches, les chercheurs étaient obligés de se déplacer à pied pour ne pas polluer les champs d’études, explique Gildo Pastor, président de Venturi. Désormais, avec Venturi Antarctica, ils vont bénéficier d’un véhicule efficient, très maniable et avec une très bonne motricité – les scientifiques pourront mener leurs recherches de manière optimale, sans polluer ces sites où la qualité des analyses se joue à la molécule près ».

Antarctica est un véhicule électrique à chenilles montées sur roues. Doté d’une puissance de 2X60kW pour un poids d’environ 2 tonnes, il peut transporter 3 personnes ainsi que des bagages et du matériel. Son autonomie se situe autour de 50 km, pour une vitesse de 25 km/h en conditions réelles d’exploitation.

© Venturi
Expedition Back to Telegraph Creek © Sarah Del Ben

De 2013 à 2015, Venturi a élaboré un prototype. Suite aux premiers tests, le constructeur a développé une nouvelle version, incorporant la technologie inventée pour ses voitures de course qui disputent le championnat de Formule E.

Le premier test grandeur nature a eu lieu le 6 mars 2019 en Colombie Britannique (Canada).  Antarctica a parcouru 42 km dans des conditions de températures extrêmes allant jusqu’à –30°C. Le Prince Albert II de Monaco, Chris Hadfield, astronaute canadien et Xavier Chevrin, Président de Venturi North America étaient aux commandes de cette expédition sur la Telegraph Creek road, considérée comme l’une des routes les plus dangereuses au monde.

Cette expédition “Back to Telegraph Creek” fait partie des “Venturi Global Challenges”, missions organisées par Venturi Automobiles pour tester ses véhicules électriques dans les conditions les plus extrêmes et sur les terrains les plus difficiles de la planète.

Elle s’inscrit dans les pas de la Croisière Blanche imaginée au début des années 1930 par le constructeur automobile français Citroën. Ce raid automobile consistant en une traversée du nord-ouest du Canada n’avait à l’époque pas pu aboutir, en raison de conditions climatiques désastreuses. Avec la technologie Venturi, la mission est désormais accomplie.

© Venturi
Expedition Back to Telegraph Creek © Sarah Del Ben

Le Venturi Antarctica sera un atout considérable pour l’amélioration des connaissances dans les régions polaires, premières impactées par les effets du dérèglement climatique.

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco.

En savoir plus
Venturi

Site officiel
Environnement, International
Albert II, d’un pôle à l’autre
Lire la suite
Smart Principality, Education, Tech
A Monaco, place au collège numérique
Lire la suite
Environnement, Tech, Lifestyle
M/Y Ragnar : Un super yacht pas comme les autres
Lire la suite
Environnement, Santé, International
La déclaration de Monaco, pour faire progresser la santé humaine
Lire la suite
Environnement, Solidarité
La Princesse au secours des éléphants
Lire la suite
Environnement, Santé, Tech, International
Monaco, terre d’accueil pour les organisations internationales
Lire la suite
Environnement, Solidarité, Lifestyle, International
Un gala pour financer les actions pour l’Océan
Lire la suite
Smart Principality, Education, Santé, Tech, Economie
Monaco Cloud, premier cloud souverain en Europe
Lire la suite
Environnement, Tech
Antarctica, la technologie au service des écosystèmes fragiles
Lire la suite