• fr
  • en

Connu pour son aquarium et son architecture remarquable, le Musée océanographique contribue à faire de Monaco une voix pour l’océan.

Adossé au Rocher de Monaco, le Musée océanographique a été fondé par le Prince Albert Ier, pionnier de l’océanographie. Inauguré en 1910, ce bâtiment impressionnant à flanc de falaise est réputé pour son aquarium. Quatre-vingt-dix bassins accueillent plus de 6 000 spécimens et 350 espèces de poissons. A l’été 2019 s’est ajouté un Centre de soins dédié aux espèces marines.

Notre rôle est de transformer chaque visiteur en ambassadeur des océans
 Lire l'interview de Robert Calcagno

Dirigé par le commandant Cousteau durant 31 ans, le Musée océanographique est un lieu de culture et d’échange, où se confrontent les expériences autour de la protection de l’Océan. Colloques, expositions, programmes pédagogiques, etc…

En septembre 2019, c’est ici que le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) a rendu public son rapport spécial analysant l’impact du réchauffement climatique sur les océans et la cryosphère.

© DR

Le Musée océanographique est le « navire amiral » de l’Institut océanographique, piloté par Robert Calcagno. Cette fondation reconnue d’utilité publique fédère les acteurs scientifiques, politiques, économiques et le public pour faire connaître et protéger l’Océan. Sous l’impulsion de son président d’honneur, le Prince Albert II, l’Institut océanographique contribue à l’engagement de Monaco pour l’Océan, aux côtés notamment du Gouvernement Princier, de la Fondation Prince Albert II de Monaco, du Centre Scientifique de Monaco et du Yacht Club de Monaco.

Porteur de nombreux projets sur la scène nationale et internationale, il s’appuie sur ses deux établissements que sont le Musée océanographique de Monaco et la Maison des Océans à Paris.

Ici, messieurs, vous le voyez, la terre monégasque a fait surgir un temple fier et inviolable dédié à la divinité nouvelle qui règne sur les intelligences.

 

Albert Ier de Monaco

© J. B. E. Detaille
© Direction de la Communication - Michael Alesi

Le Prince Albert Ier, mon Trisaïeul, avait souhaité que Monaco se dote d’un Institut océanographique avec une feuille de route claire : Faire connaître, aimer et protéger l’océan. Aujourd’hui, cette vision montre toute sa pertinence, sa modernité et sa force.

 

Le Prince Albert II de Monaco

Interview

Notre rôle est de transformer chaque visiteur en ambassadeur des océans

L'Institut océanographique de Monaco agit pour « faire connaître, aimer et protéger l'océan ». Rencontre avec son Directeur général Robert Calcagno.

Fondateur de l’Institut océanographique, en quoi le Prince Albert Ier a-t-il été précurseur dans l’océanographie moderne ?

Le Prince Albert Ier portait un amour abyssal à l’Océan. Il est à l’initiative de quelques-unes des plus importantes campagnes océanographiques de son temps…Sa contribution au progrès de l’océanographie est considérable. Il entreprend notamment un vaste travail de recensement de la vie marine et permet la découverte de nouvelles espèces. Il rend possible la toute première carte bathymétrique (NDLR : recensant la profondeur) des océans et invente, ou perfectionne, de nombreux instruments utiles à l’exploration sous-marine, comme les flotteurs, le chalut de surface et beaucoup d’autres. Sans oublier que ses travaux ont favorisé la découverte de l’anaphylaxie couronnée du prix Nobel de médecine en 1913. Au-delà de son héritage en matière de connaissance scientifique, le Prince Albert Ier portait déjà une attention toute particulière à la sensibilisation du public et à la vulgarisation pédagogique. C’est ce qui a d’ailleurs motivé la création du Musée océanographique !

Comment concevez-vous le rôle de sensibilisation du Musée sur l’importance des océans ?

C’est en étant confronté à la beauté et aux richesses des océans que le public en comprend mieux leur utilité et leur fragilité. Notre rôle est de transformer chaque visiteur en ambassadeur des océans, grâce à nos bassins, mais aussi à nos collections scientifiques et patrimoniales, à nos programmes éducatifs à destination des scolaires et des familles, et enfin à nos expositions temporaires. Au-delà du Musée, l’Institut océanographique (fondation reconnue d’utilité publique en France) fédère et crée le lien entre les différents intervenants de la gestion de l’Océan : scientifiques, politiques, entrepreneurs, ONG, médias et grand public. Cette capacité de connexion, de rassemblement et d’influence constitue le socle fondamental de notre action.

Quelle pièce, quelle salle ou quelle partie du Musée attire le plus de public ?

Le public consacre généralement la plus grande partie de sa visite aux aquariums, dont l’aile tropicale vient tout juste d’être réaménagée ! Nous notons également un intérêt renouvelé de la part des visiteurs pour nos nouveaux dispositifs d’expositions permanentes et temporaires. D’abord avec l’espace « Monaco & l’Océan » puis, depuis cet été, avec « IMMERSION » qui offre une plongée virtuelle et interactive sur la Grande Barrière de corail. Un format inédit ! Avec ces deux nouveaux espaces, nous avons totalement bousculé nos codes muséographiques, tout comme avec notre nouvel Escape Game sur le thème de l’exploration océanographique (conçu en partenariat avec Iris Game). Le Musée est en première ligne pour inviter l’Homme à regarder sous la surface, à découvrir et à préserver la vitalité et la beauté de l’océan. Pour cela, nous devons sans cesse nous réinventer pour intéresser notre visitorat.

En savoir plus
Musée Océanographique

Site officiel
Environnement, International
L’avenir des océans en débat à la Monaco Ocean Week
Lire la suite
Economie, International, Tech
Monaco cible l’Espace
Lire la suite
Economie, International
Monaco lutte contre le blanchiment
Lire la suite
Environnement, Solidarité
Fondation Prince Albert II de Monaco, ensemble pour la Planète
Lire la suite
International, Lifestyle
Monaco, riche de sa diversité
Lire la suite
Environnement, International
Monaco, figure de proue sur l’acidification de l’océan
Lire la suite
Environnement, Lifestyle, Tech
Monaco Energy Boat Challenge, inventer le yachting de demain
Lire la suite
Environnement, International
Monaco à l’initiative du conservatoire mondial du corail
Lire la suite
Environnement, International
Albert II, d’un pôle à l’autre
Lire la suite