• fr
  • en
© DR

Depuis 1984, le Printemps des Arts de Monte-Carlo réunit des musiciens originaires du monde entier. Ce festival revisite les grands classiques de la musique tout en accueillant des créations exclusives contemporaines.

Créé sous l’impulsion de la Princesse Grace, le Printemps des Arts de Monte-Carlo se déroule chaque année au printemps, durant 4 à 5 grands week-ends.

Présidé par la Princesse de Hanovre depuis 1984, il fut dirigé par le compositeur Marc Monnet de  2003 à 2021. Bruno Mantovani lui succède à la direction artistique à partir de 2022.

Tournée vers la création, cette manifestation se caractérise par la diversité des expressions artistiques (musiques du XIe au XXIe siècle, symphonies, opéras, récitals, performances, danse…) et une exigence de qualité incarnée par les plus grands artistes.

Daniel Barenboïm, Ruggero Raimondi, Ileana Cotrubas furent ainsi les premiers solistes à s’y produire. Parmi les têtes d’affiche du Festival, on peut encore citer Yehudi Menuhin, Montserrat Caballe, Mstislav Rostropovitch ou Luciano Pavarotti.

© Verena Chen
© DR

Outre ces grands noms de la scène classique, de « jeunes étoiles» ont fait leurs débuts au Printemps des Arts, comme Maxim Vengerov et Cecilia Bartoli, qui prendra la tête de l’Opéra de Monte-Carlo en 2021. Le Festival accueille également des orchestres de renommée internationale.

Chaque année, il compte ainsi plus de 500 artistes invités, pour environ 30 concerts réunissant plus de 10 000 spectateurs. Souvent inattendu, le Printemps des Arts de Monte-Carlo ne cesse de surprendre son public. Ce festival donne en effet priorité à la découverte des cultures musicales et propose ainsi un voyage à travers les continents, de l’Afrique (avec notamment l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste de Kinshasa) à l’Asie (avec par exemple le Ballet Royal du Cambodge), dans les salles de spectacle monégasques mais aussi dans des lieux insolites comme des musées et même des parkings.

L’édition 2021 du Printemps des Arts suscitera la curiosité des mélomanes.

La manifestation, qui se déroule du  11 mars au 11 avril, s’articule autour de cinq grands axes : « L’Ecole de Vienne » ; « le portrait de Franz Liszt » ; « la musique française » ; « le clavecin dans tous ses états » et « le théâtre musical ». Gérard Pesson sera le compositeur en résidence.

Pour cette dernière édition de Marc Monnet, Arno Fabre met en scène son œuvre Bibilolo, véritable jeu de sons (babillages, musiques pygmées, mélodies irlandaises, synthétiseur Yamaha DX7). « Ce sera un ballet pour animaux en plastique, pelleteuses radiocommandées, robots exterminateurs et ombres portées », promet l’artiste.

© Philippe Fitte
En savoir plus
Festival Printemps des Arts

Site officiel
Culture, Lifestyle
Un été Louboutin à Monaco
Lire la suite
Culture, Economie, Tech
Monaco, capitale des mondes virtuels du métavers
Lire la suite
Lifestyle, Tech
Top Marques, le paradis des supercars
Lire la suite
Economie, Lifestyle
Monaco: plus d’un siècle d’extensions en mer
Lire la suite
Lifestyle
Marché de la Condamine: le cœur du Monaco populaire
Lire la suite
Lifestyle
La sécurité, priorité numéro un
Lire la suite
Lifestyle
Une unité pour préserver le cadre de vie de Monaco
Lire la suite
Economie, Lifestyle
Beefbar, une success story monégasque
Lire la suite
Lifestyle
Alain Ducasse, un Chef hors-normes à Monaco
Lire la suite