• fr
  • en

Derrière chaque Grand Prix de Monaco se cache une légende. Petite histoire d’un week-end de courses unique au monde.

Surnommé à ses débuts « la Course aux 1000 virages », ce Grand Prix urbain s’impose dès sa création comme l’une des trois épreuves de la fameuse Triple Couronne, à côté des non moins légendaires 500 Miles d’Indianapolis et des 24 Heures du Mans.

Quasiment inchangé depuis 1930, le mythique tracé a gardé tout son cachet, tandis que son décor se renouvelait en profondeur au fil des décennies.

Parmi les plus belles pages de son histoire, on retient les victoires du « Maestro », Juan Manuel Fangio, ou celles du Britannique Stirling Moss, qui font rapidement de Monaco une épreuve incontournable, aussi exigeante pour les sportifs que spectaculaire pour le public.

En 1964, le Prince Rainier III et la Princesse Grace remettent la coupe à Graham Hill, quintuple vainqueur du Grand Prix monégasque (record de l’époque, égalé depuis).

© Archives ACM et Monte-Carlo SBM
© Archives ACM

C’est sur le tracé mythique de Monaco qu’Ayrton Senna se révèle aux yeux du monde en 1984 – même si c’est Alain Prost, quadruple vainqueur en Principauté, qui s’impose cette année-là. Avec cinq victoires, Michael Schumacher a également marqué l’histoire du Grand Prix de Monaco.

Lewis Hamilton et Nico Rosberg, respectivement double et triple vainqueur en Principauté, ont plus récemment inscrit leur nom au palmarès de ce Grand Prix sans équivalent…

 

Le Grand Prix de Monaco est glamour, coloré et excitant.

Jackie Stewart, triple vainqueur en 1967, 1971 et 1973.

En 2024, parti en pole position, Charles Leclerc (Ferrari) a remporté le Grand Prix de Monaco devant Oscar Piastri (McLaren) et son coéquipier Carlos Sainz. «Dans les 15 derniers tours, l’émotion était à son comble, je pensais à mon père (décédé en 2017, NDLR), qui a tout donné pour que je sois ici. Il rêvait que je coure ici et que je gagne, c’est incroyable», a commenté le pilote après sa victoire.

Charles Leclerc est ainsi devenu le premier pilote monégasque à remporter le Grand Prix de Monaco de Formule 1. Le Monégasque Louis Chiron avait gagné en 1931, mais c’était  avant la création du championnat du monde. Avant la performance historique de Charles Leclerc, Louis Chiron était aussi le seul pilote monégasque à être monté sur un podium à Monaco en 1950. Il avait terminé sur la troisième marche derrière Juan Manuel Fangio et Alberto Ascari…

Dans le cercle très fermé des pilotes monégasques à avoir pris le départ d’un Grand Prix de Formule 1 figure également Olivier Beretta (Larousse). En 1994, il avait franchi la ligne d’arrivée du Grand Prix de Monaco à la 8e place.

© Archives ACM et Monte-Carlo SBM

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Automobile Club de Monaco (@automobileclubmonaco) le

Focus sur
Automobile Club de Monaco

Site officiel
Culture, Sport
L’Académie Princesse Grace, ou les petits rats de Monaco
Lire la suite
Sport
Grand Prix de Monaco, 90 ans de légendes
Lire la suite
Sport
Grand Prix de Monaco, 90 ans de légendes
Lire la suite
Lifestyle, Sport, Tech
ESport : Monaco dans le game !
Lire la suite
Sport
Le Pàijeda, l’art martial 100 % monégasque
Lire la suite
Sport
Le Comité olympique monégasque, incarnation de l’olympisme à Monaco
Lire la suite
Sport
The Monegasque Olympic Committee, the embodiment of the Olympic spirit in Monaco
Lire la suite
Sport
Mare Nostrum : l’élite de la natation à Monaco
Lire la suite
Environnement, Sport
E-Prix de Monaco, le Grand Prix en mode électrique
Lire la suite